25/10/2013

Coeurs de Rouille de Justine Niogret



Cœur de Rouille de Justine Niogret
aux éditions Le Pré aux clercs
Résumé :
Des robots traqués, jadis fidèles serviteurs. Des machines brisées, un mausolée de fer dans ce qui était auparavant la cité du ciel. Et partout flotte l'odeur de la chair pétrifiée, car un tueur mécanique écorche les vivants pour voler leur peau. Saxe survit en travaillant sur les golems actionnés par magie. Dresde est un automate qui n'a connu que le luxe avant que son maître ne l'abandonne. Tout les sépare, et pourtant ils vont partager un rêve commun : s'enfuir de la forteresse volante. Une course peut-être sans espoir : retrouver la mythique porte ouvrant sur la liberté.

Avis :
Dès que j'ai vu la couverture de Cœur de Rouille, j'ai su qu'il me fallait ce livre. Le titre autant que la couverture sont très mystérieux et troublants - ce qui correspond bien à l'histoire. Donc un grand merci à Livraddict et aux éditions Le Pré aux clercs de m'avoir permis de lire ce livre.

On se retrouve plongé dans l'action dès les toutes premières pages, ce qui m'a étrangement assez dérangé. J'aime d'habitude les livres où l'action commence vite, mais j'ai trouvé que pour Cœur de rouille, cela allait trop vite. Je n'ai pas eu le temps d'apprivoiser les personnages qu'ils étaient déjà en quête d'une sortie. Du coup je ne me suis vraiment attachée aux personnages qu'à partir de la moitié du livre seulement.

Il y a seulement 3 personnages dans ce livre ce que je trouve assez dommage, même si l'auteure en profite pour bien les développer.
Saxe est un jeune homme qui part à la recherche d'une porte mythique qui lui permettra de s'échapper de la forteresse dans laquelle il vit. Lors de sa quête, il rencontre Dresde, un golem qui tout comme lui souhaite s'enfuir. Mais alors qu'ils s'enfoncent de plus en plus dans les entrailles de la forteresse, Pue-la-viande, un puissant golem, les prend en chasse pour les empêcher d'atteindre la porte. Une course contre la montre commence alors où la tension s’accroît au fil des pages.

L'univers créé par l'auteure est donc assez limité par rapport aux personnages. Il se révèle néanmoins très fascinant et sombre. L'auteure nous fait découvrir, grâce à un style d'écriture précis, des paysages et des lieux vraiment saisissants.

Du point de vue de la plume, le style d'écriture de Justine Niogret est très spécial et déstabilisant. J'ai eu au début beaucoup de mal à m'habituer, m'obligeant à relire plusieurs fois la même phrase afin de bien comprendre le sens. Même si au final j'ai trouvé la plume de l'auteure vraiment splendide, elle manque à mon goût de fluidité.

Quant au dénouement de l'histoire, je suis restée sur ma faim. Il est certes plein d'espoir mais un peu trop rapide. J'espère donc qu'il y aura une suite pour savoir comment vont s'en sortir nos héros.

¤ Les points positifs :
 • une couverte à couper le souffle
 • une très belle écriture
 • des personnages bien développés
 • un univers fascinant

 ¤ Les points négatifs :
 • le manque de fluidité du récit
 • des personnages dont j'ai eu du mal à m'attacher
 • un dénouement trop rapide

11 commentaires:

  1. La couverture est juste... Wha :O Trop belle :O
    Et le livre a l'air excellent aussi :)
    J'aimerais beaucoup le lire !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaaaaaaaah ouuuuui la couverture est à tomber :D

      Supprimer
  2. Je suis vraiment intriguée par ce roman!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille, il est certes très spécial mais vraiment original et innovant :)

      Supprimer
    2. Vu ce que tu en dis ça ne me tente pas trop, malgré cette belle couverture :)

      Supprimer
  3. Il me tente tellement, comme toi la couverture me fait craquer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en même tant, la couverture est tellement sublime :D

      Supprimer
  4. Et pour l'instant tu aimes bien Demain j'arrête? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore :D ça faisait longtemps que je n'avais pas ri en lisant un livre ;)

      Supprimer
  5. J'adorerais le lire, la couverture et le résumé m'intriguent.

    RépondreSupprimer