01/05/2014

Fenêtres sur rue de Pascal Rabaté


FENÊTRE SUR RUE de Pascal Rabaté
aux éditions Soleil


Résumé
Le rideau se lève sur un petit théâtre de papier, brillant hommage ludique et insolite au film d’Alfred Hitchcock, Fenêtre sur cour. Si une fenêtre est une ouverture qui permet d’assurer l’aération et la lumière... elle permet aussi d’assurer la vue… vue sur d’autres fenêtres derrière lesquelles se déroulent des histoires de couples, des histoires d’amour, de séparation, de tromperie, et pourquoi pas des histoires de meurtre. C’est un travail à plein temps de regarder à la fenêtre, de surveiller, de guetter...
D’ailleurs, retournons-y... il ne faudrait pas rater quelque chose…
Avis

Le concept de cette bande dessinée m'a tout de suite séduite : aucun texte, un décor immuable, des histoires parallèles... Les pages, disposés en accordéon, ne font que renforcer notre sentiment : on tient dans nos mains une vraie oeuvre d'art! Cette bande dessinée sort vraiment de l'ordinaire, et c'est ce qui la rend si spéciale et unique.


Fenêtres sur rue est à lire et à relire encore! On suit l'évolution de la vie des personnages à travers cette rue où se tient des façades d'immeubles, un bar en train d'être rénové, une laverie... On apprend vite à reconnaître les nombreux protagonistes, et surtout à les apprécier! Le lecteur joue alors au voyeur et se régale de détails en fouinant dans le quotidien des habitants... 

Au fil de nos relectures, on aperçoit des choses que l'on n"avait pas remarquées avant... Pascal Rabaté nous offre une bande dessinée contemplative (presque aussi belle à admirer que Automne), et pourtant pleines de "rebondissements" entre histoires d'amour, d'adultère, de dispute et même de meurtre!

Cette bande dessinée est faite pour être lu de deux côtés : au verso le matin, et au recto le soir. Mes décors préférés sont celles où l'action se déroule en soirée car les couleurs utilisées (pour le coucher de soleil, le crépuscule...) sont tout simplement magnifiques !

Fenêtres sur rue est un hommage à "Fenêtres sur cour", un des chefs-d'œuvre d'Hitchcock que je n'ai hélas pas vu.... Pascal Rabaté m'a implicitement incité à voir ce film afin de comprendre pleinement le sens de cette belle bande dessinée!

Merci à PriceMinister qui m'a envoyé cette BD dans le cadre du Festival d'Angoulême!



6 commentaires:

  1. Coucou =)
    J'aimerais bien lire cette bande dessinée. Ton avis me pousse à essayer, surtout que j'adore la couverture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette BD est vraiment originale, je te la conseille vraiment :D

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas cette BD, mais elle a l'air vraiment sympa. A voir...

    PS : Conner et Alex n'attendent plus que ton adresse pour te rejoindre ^^
    Eh oui, tu as gagné le concours des 2 ans du blog, pour gagner The Land Of Stories, book 1: The Wishing Spell de Chris Colfer !
    Envoie-moi des que possible, tes coordonnées (tu peux utiliser le formulaire de contact, à droite de mon blog).
    Bon lundi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rooooooh trop chouette :D merci merci merci!

      Supprimer
  3. Whaou mais ton avis est tellement élogieux que franchement ça me donne bien envie de me lancer sans réfléchir. Je croise les doigts pour ma médiathèque l'ai. Ce serait tellement bien de découvrir cette histoire sans parole avec ce concept génialissime ^^.
    J'ai vu que tu as gagné le pays des contes de Chris Colfer. Tu verras il est absolument génial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, c'est une BD à découvrir, l'idée est tellement géniale :D
      Ouuuuuui, je suis en train de lire Land of Stories de Chris Colfer et j'aime bien, mais en VO je galère un peu xD

      Supprimer