19/03/2016

En attendant Bojangles de Bourdeaut Olivier


EN ATTENDANT BOJANGLES
Auteur : Olivier Bourdeaut  Editeur : Finitude
Pages : 160 pages   Prix : 


Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « Mr. Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.

Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.

Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.

 ________________________________________________________

Mon avis :
C’est l’histoire d’un couple qui s’aime dans la déraison. Leur fils, narrateur et coeur de l’histoire, narrateur candide et émerveillé par l’énergie folle qui enveloppe ses parents va nous conter cet amour fou qui les anime. 

Entre une mère qui change de prénoms tous les jours, un oiseau exotique qui fait partie intégrante de la famille, un château en Espagne, l’enfant grandit dans un univers coloré et féérique. Dès les premières pages, on plonge dans un monde fait de danses, de cocktails, de fêtes extravagantes, de grands éclats de rire et d’insouciance pure. Un monde où les personnages réinventent chaque jour leur vie différemment. 

Au rythme d’une danse tantôt tendre et mélancolique tantôt sombre et fiévreuse, les personnages évoluent. Cette famille hors du commun nous touche en plein coeur par la beauté de leur amour et de leur folie. On se laisse vite emporter par leur danse enivrante et mélancolique.

Dans En attendant Bojangles, l’amour s’entremêle avec la danse, créant un petit bijou de poésie comme en croise peu. L’écriture de l’auteur Olivier Bourdeaut est à l’image de l’histoire elle-même : à la fois empreinte de poésie et onirique. Une écriture sublime donc - pour un premier roman spectaculaire.

Une douce folie habite et enivre les personnages, une folie qui les rend presque invincibles. Et pourtant, on ne peut retenir un frisson, un mauvais pressentiment qui nous ronge, car on sait tous que la réalité ne peut que nous faire tomber. Si la gaité est toujours présente, le désespoir et la fêlure ne semblent jamais loin, de plus en plus proches.

L’air de "Mr Bojangles" accompagne les personnages tout au long du roman, et… aaaaah, quelle merveilleuse musique! Nina Simone, avec sa voix rauque et chaude, donne une dimension encore plus belle et grande au roman.

En attendant Bojangles est une histoire déchirante de beauté et de poésie. Une ode à l’amour fou. On en ressort le sourire aux lèvres et les larmes aux yeux. J’aurai voulu ne jamais quitter le roman. 

J’ai lu ce roman dans le cadre du prix du Roman des Etudiants Télérama et France Culture, en tant que membre du jury. Il a été mon coup de coeur de la sélection, j’ai donc été très heureuse que En attendant Bojangles soit l’heureux gagnant du prix 2016 - ce livre débordant d’amour mérite amplement le prix!




24 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas, mais tu m'as beaucoup beaucoup tentée ! J'adore les styles poétiques, et alors avec de la musique... *.* Je vais me mettre en quête de ce livre dès que possible. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pars au plus vite en quête de cette merveille!

      Supprimer
  2. Un livre dont le résumé ne m'attirait pas au départ, mais après lecture de ta chronique, j'ai bien envie de le découvrir. :) Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  3. Je n'aime pas ce style de roman : trop poétique et, en plus, la musique n'est pas totalement mon truc ^^

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas non plus, mais maintenant, j'ai très envie de le lire :) Merci pour la découverte, et pour cette jolie chronique.

    RépondreSupprimer
  5. Ce livre ne m'attirait pas forcément et puis j'ai regardé La Grande librairie et j'en ai envie maintenant! Il est réservé à la bibliothèque !

    RépondreSupprimer
  6. Ah quel beau roman ! Je l'ai lu le mois dernier et je ne m'en remets toujours pas !

    RépondreSupprimer
  7. Coucou =)
    Je n'étais pas spécialement tentée à la base, mais c'est une bonne découverte, il pourrait s'avérer sympathique, merci !

    RépondreSupprimer
  8. Je crois que ce lien avec la danse et la musique va me plaire :)

    RépondreSupprimer
  9. C'est un livre sur lequel je ne me serais pas arrêtée de moi-même mais à force de le voir partout, je suis intriguée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En attendant Bojangles vaut vraiment le détour ;)

      Supprimer
  10. coucou,
    Cette semaine, je ne connais aucune de tes lectures. Je te souhaite tout de même une bonne semaine livresque avec tout un tas de lectures variées et enrichissantes !

    lovelyathenabook.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  11. je ne connaissais pas su tout mais ça a l'air très différent

    RépondreSupprimer
  12. Un livre débordant d'amour, tu as raison. J'avais entendu qu'il avait eut le prix France Culture.

    RépondreSupprimer
  13. J'avais vu ce livre sans pour autant m'attarder dessus et ce que tu en dis me donne envie de le découvrir :)

    RépondreSupprimer
  14. J'en ai entendu beaucoup de bien et j'ai très envie de le découvrir, d'autant que ma mère l'a dans sa bibliothèque.

    RépondreSupprimer
  15. Je pense qu'on n'a pas fini d'entendre parler de cette petite merveille insoupçonnée dans les mois qui viennent ! Merci au prix RDE de nous avoir fait découvrir ce trésor avant tout le monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est sur que je serais passée à côté d'une belle merveille si je n'avais pas participé au prix RDE! ;)

      Supprimer
  16. ça fait plusieurs fois que je vois ce livre sur la blogo et j'en entends de bons avis et le tien confirme cela. Il me tente beaucoup!

    RépondreSupprimer